Investisseurs

Vaultinum (ex CELOG) protège vos innovations et vos investissements depuis 1976.
Nous fournissons une gamme d'outils allant du dépôt probatoire numérique ou physique, en passant par l'escrow et l'horodatage.
En outre, nous sommes en mesure de fournir une évaluation auto-certifiée (KYS et RGPD) et un audit technologique de due diligence (vérification du code source)

KYS (Know Your Software)

Les investissements requièrent de plus en plus de due diligence au niveau du coeur des entreprises technologiques, le software. Il s’agit ici d’analyser les risques liés à la propriété intellectuelle, la sécurité du code source et de l’environnement Saas et à la maintenabilité du code.

KYS (Know Your Software) est en premier lieu un outil en ligne d’auto-certification qui rassure l’investisseur et établit un état des lieux précis de la santé du software et de la technologie associée à l’entreprise cible.

KYS full audit va plus loin et propose, au travers d’un outil de scanning et d’analyse du code source, un rapport complet sur les risques liés à la propriété intellectuelle, la sécurité du code source et ses vulnérabilités, notamment liées à l’open source, ainsi que la maintenabilité et l’évolutivité du software.

Cet audit permet de donner un état des lieux précis du capital technologique de la société soit à ses dirigeants, soit à des tierces parties souhaitant investir dans une entreprise.

Il permet aussi de définir les actions d’amélioration, les corrections nécessaires et d’apporter des recommandations.

L’APP, tiers de confiance certifié vous propose KYS self certification et KYS full audit.

Assurer la continuité de l'utilisation de logiciel en cas de défaillance fournisseur

Un contrat d’entiercement implique qu’un fournisseur de logiciels confie à un tiers séquestre comme Vaultinum les éléments essentiels de son produit ou de ses services (code source, base de données, savoir-faire…). L’objectif est de fournir à un client ou à un partenaire la possibilité d’accéder à ces éléments dans des cas spécifiques définis dans l’accord, souvent liés à la défaillance du fournisseur, ou au changement de propriétaire, etc.

Le contrat d’entiercement peut être bipartite (entre le bénéficiaire et le fournisseur) ou tripartite (avec la participation de Vaultinum afin de garantir la livraison des éléments mentionnés dans le contrat au bénéficiaire).

Avec Vaultinum, les contenus séquestrés sont cryptés et archivés dans un centre de données protégé et certifié en Suisse.

Le but pour le fournisseur est de garantir à son client, souvent un client de premier niveau, la continuité de ses activités en cas de défaillance. L’objectif est de rassurer le client et de garantir un accord, et d’ouvrir les portes de marchés plus importants.

L’objectif pour le bénéficiaire est d’accéder au code source ou à tout élément essentiel, selon les termes de l’accord (faillite, changement de PDG, changement de propriétaire). De plus en plus d’entreprises de premier niveau ont recours au contrat de séquestre pour assurer la maintenance et la continuité des logiciels critiques.