La preuve numérique et collecte probatoire

Depuis plusieurs années, l’informatisation et l’intégration constante des nouvelles technologies au monde de l’entreprise ont fait apparaître de nouvelles pratiques qui ont contribué à l’émergence de dérives inattendues.
Aujourd’hui, le « vol » des données informatiques constitutives du patrimoine informationnel (savoir-faire, informations confidentielles, bases de données, etc.), la suppression volontaire de fichiers ou de dossiers importants, l’utilisation non autorisée  de la messagerie électronique ou de l’accès à internet, etc., sont des risques quotidiens pour les entreprises. La longue liste des agissements conduisant à ces dommages émaille désormais quotidiennement l’actualité.